Décès du compositeur Iannis Xenakis


photo: Etcetera Records

Iannis Xenakis est mort ce matin à Paris à l'âge de 79 ans. Le grand compositeur grec, né en Roumanie le 29 mai 1922, vivait à Paris depuis 1947, après sa fuite de la Grèce. Résistant de la Seconde guerre mondiale, puis militant communiste, il avait été condamné à mort pendant la guerre civile grecque. Xenakis était naturalisé français depuis 1965.

Iannis Xenakis s'est fait remarquer par l'originalité de ses expérimentations dans la musique contemporaine. Tout au long de sa carrière il a cherché à faire la synthèse des différentes disciplines auxquelles il s'est intéressé. Après des études à l'Ecole Polytechnique d'Athènes, Xenakis s'initie à l'architecture auprès de Le Corbusier, dont il sera l'assistant de 1948 à 1960. En même temps, Iannis Xenakis se lie avec Arthur Honegger, Darius Milhaud et Olivier Messiaen avec qui il commencera ses premières compositions musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Au carrefour de l'architecture et des mathématiques, il introduira dans la musique les concepts de masses musicales et de musique stochastique et il est un des premiers à introduire l'ordinateur dans la composition musicale. Metastassis, composition pour 61 instruments, qu'il présentera en 1955, sera un exemple des directions que Xenakis compte explorer.

Fondateur en 1965 du Centre de Mathématique et Automatique Musicales (CEMAMU) de Paris, il fut également attaché au CNRS entre 1970 et 1972 ainsi que Maître de conférences à la Sorbonne.

En tant qu'architecte, il a signé le Pavillon Philips à l'Exposition Universelle de Bruxelles en 1958 ainsi que d'autres réalisations architecturales comme le Couvent de La Tourette en 1955.

Il a publié Musiques formelles en 1963, important corpus théorique. Parmi ses compositions, on distingue Polytopes composé en 1967 à l'occasion de l'Exposition de Montréal pour le Pavillon français, Persepolis et Diatope composé pour l'inauguration du Centre Georges-Pompidou, Paris en 1978.

Médaille d'Or de Ravel en 1974, Grand Prix National de la Musique en 1976, Prix Beethoven de la ville de Bonn en 1977.

Discographie complète à l'l'IRCAM.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...