Aller au contenu principal

To prosfygaki - Markos Melkon

Profile picture for user admin
Soumis par admin le
Compositeur
Chanteur
Première interprétation
Année
URL de la vidéo
Το προσφυγάκι

Είμαι ένα δερβισάκι, αχ, το λέγω
που με διώξαν απ' τη Σμύρνη κι όλο κλαίγω
και το ρίχνω στο μεθύσι και φουμάρω και χασίσι
στο καφέ Αμάν αχ, γιαβρούμ αμαν

Όταν παίζω ταξιμάκι μερακλώνω
την πατρίδα μου θυμάμαι κι όλο λειώνω
πότε φτώχεια πότε πλούτη, παίζω με μεράκι ούτι
στο καφέ Αμάν αχ, γιαβρούμ αμάν

Πότε φτώχεια πότε πλούτη, παίζω με μεράκι ούτι
στο καφέ Αμάν αχ, γιαβρούμ αμάν

Le petit refugié

Je suis un petit dervich1
, ah, je le dis
qu'on m'a chassé de Smyrne, et je pleure
et je m'laisse sombrer dans la soulerie et la fumette de haschich
au café Aman, ah, yavroum2
, aman3

Quand je joue un petit taximi4
, je me prends de passion
de ma patrie je me souviens et puis je fonds
tantôt dèche, tantôt richesse, avec passion je joue le oud5

au café Aman6
, ah, yavroum, aman.

Tantôt la dèche, tantôt la richesse, avec passion je joue le oud
au café Aman, ah, yavroum, aman.

  • 1dervich: du persan darvīsh: mendiant, à l'origine les ascètes mendiants réligieux qu'on rencontrait dans diverses traditions en Asie
  • 2yavroum : interjection, origine du turc yavrum: bambin, bébé, par extension "mon amour"
  • 3Aman : interjection d'origine turque employée comme exclamation, pitié !
  • 4taximi: improvisation instrumentale caractéristique précédant le chant de rebetiko
  • 5oud: instrument à cordes ressemblant au luth très répandu en Méditerranée et au Proche Orient
  • 6Café Aman: cafés où on joue le rebetiko dont les chants se terminent souvent par l'exclamation "aman", développés en Grèce au début du 20e siècle parmi les réfugiés de l'Asie mineur, puis ayant connu un certain succès dans les quartiers des immigrés grecs en Amérique
Be the first to rate this song