A l’Ecole française d’Athènes, les nouvelles technologies révolutionnent les études antiques

On ne manque pas de raison de s'émerveiller à Delphes. Le panorama sur la vallée, avec le golfe de Corinthe à l'horizon, est époustouflant. Le temple d'Apollon et le théâtre sont éblouissants de beauté. Mais en ce début juin, une attraction autrement surannée vole la vedette aux ruines antiques. « Regarde, des archéologues ! », murmure une touriste française.

Munis de chaussures de marche, de chapeaux fedora, de grandes feuilles blanches et d'anciennes brosses d'équitation, cinq individus grimpent sur le monument des rois d'Argos. « Avec notre parfaite panoplie d'aristocrate savant du XIXe siècle, on se fait remarquer », convient Julien Faguer, 32 ans, responsable d'un projet de recherche sur le site archéologique. Quelques heures plus tard, le docteur en histoire est méconnaissable : il a enfilé un costume de ville et parcouru 200 kilomètres pour rejoindre...

Explorez...
Catégorie de l'article: 
SocialTags: 

Ajouter un commentaire