Corvettes : pourquoi Fincantieri a pris de l'avance sur Naval Group en Grèce

La corvette Gowind de Naval Group n'est plus favorite en Grèce (Crédits : Naval Group)

La corvette Gowind de Naval Group n'est plus favorite en Grèce (Crédits : Naval Group)

La décision semble imminente. Athènes pourrait rapidement sélectionner le constructeur des quatre corvettes destinées à la marine grecque, qui veut se renforcer face à la Turquie, expliquent à La Tribune des sources concordantes. La marine a présenté une évaluation vendredi dernier au Premier ministre, Kyriákos Mitsotákis. Trois chantiers navals européens sont dans une "short-list", qui ne dit pas vraiment son nom, et s'entre-déchirent pour remporter ce programme. La marine grecque les a classés dans l'ordre : l'italien Fincantieri (corvettes de la classe Al Zubarah), puis Naval Group (Gowind 2500), et, enfin, le néerlandais Damen (Sigma 10514). Les deux premiers sont les deux grands favoris de cette compétition, particulièrement Fincantieri, qui a beaucoup promis à la Grèce.

Pour autant, tout n'est pas définitivement joué même si le groupe italien a pris une avance dans la dernière ligne droite sur son rival français. Car la marine grecque aurait expliqué au Premier ministre que les trois "design" les satisfaisaient. Au-delà du prix des navires et du calendrier de livraisons - deux des critères clés de la compétition -, la décision sera également pour Athènes une...

Explorez...
Ville: 

Ajouter un commentaire