Le monde orthodoxe s’enfonce dans la crise après une décision du patriarcat de Constantinople

Bartholomée Ier, le patriarche de Constantinople, célèbre l'office de Pâques, le 24 avril, dans l'église Saint-Georges, à Istanbul. PHOTO / MURAD SEZER / REUTERS

Bartholomée Ier, le patriarche de Constantinople, célèbre l'office de Pâques, le 24 avril, dans l'église Saint-Georges, à Istanbul. PHOTO / MURAD SEZER / REUTERS

Un événement a priori secondaire a provoqué de gros remous dans le monde chrétien orthodoxe et risque de peser sur les événements en Ukraine. Le 9 mai, le patriarcat œcuménique de Constantinople a décidé de reconnaître l'église autocéphale de la Macédoine du Nord sous le nom de "Église d'Ohrid". Cette décision inattendue met fin à la "longue solitude" de l'Église macédonienne, qui s'était séparée de l'Église orthodoxe serbe en 1967, sans être reconnue depuis cette date par aucune autorité religieuse orthodoxe, rappelle le quotidien bulgare 24 Tchassa.

Avec à sa tête le patriarche Bartholomée Ier, le patriarcat œcuménique de Constantinople est traditionnellement en concurrence avec le patriarcat de Moscou. Ils sont les deux principaux pôles d'influence du monde orthodoxe. Le patriarcat de Constantinople est le plus ancien, celui de...

Explorez...

Commentaires

Ajouter un commentaire