En Grèce, le journalisme sous pression

Le journaliste grec Kostas Vaxevanis, ici quittant un tribunal, à Athènes, en 2013, comparaît de nouveau devant la justice ce 19 janvier 2022. REUTERS/John Kolesidis

Le journaliste grec Kostas Vaxevanis, ici quittant un tribunal, à Athènes, en 2013, comparaît de nouveau devant la justice ce 19 janvier 2022. REUTERS/John Kolesidis

Le journalisme n'est pas un crime. C'est le message que tentent de faire passer médias d'opposition et associations de journalistes, alors que le rédacteur en chef de l'hebdomadaire Documento, Kostas Vaxevanis, comparaît aujourd'hui devant la justice grecque.

"Le gouvernement veut faire taire la presse", alerte Efsyn. Dans son éditorial du jour, le principal quotidien d'opposition tire à boulets rouges sur le gouvernement conservateur.

"La liberté d'information est souvent entravée par les intérêts financiers contrôlés par les médias, par des opportunismes politiques et par le pouvoir gouvernemental", lesquels ont "planifié et organisé les persécutions, obligeant la justice à les exécuter en appliquant la loi", attaque le journal.

Scandale d'État

Kostas Vaxevanis...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...