Grèce : le premier ministre en Crète, secouée par des répliques du séisme

Des personnes passent devant une maison endommagée, suite à un tremblement de terre sur l'île de Crète, dans la ville d'Arkalochori, en Grèce, le 27 septembre 2021. STEFANOS RAPANIS / REUTERS

Des personnes passent devant une maison endommagée, suite à un tremblement de terre sur l'île de Crète, dans la ville d'Arkalochori, en Grèce, le 27 septembre 2021. STEFANOS RAPANIS / REUTERS

La Crète a été secouée mardi 28 septembre par de nouvelles répliques au lendemain d'un fort séisme qui a tué un homme et fait onze blessés ainsi que de nombreux sans abri en raison des dégâts matériels. La plus forte de ces secousses secondaires était d'une magnitude 5,3 à 7h48 heure locale, a indiqué l'Observatoire géodynamique d'Athènes alors que le premier ministre Kyriakos Mitsotakis, originaire de l'île, se préparait à se rendre sur place.

Selon les résultats d'une première inspection, un millier de bâtiments ont été endommagés par le séisme de lundi dont l'épicentre était à une profondeur de 10 kilomètres, près de la petite ville d'Arkalochori où un ouvrier du bâtiment a été tué alors qu'il travaillait dans une église dont le toit s'est effondré. Onze autres personnes ont été hospitalisées, souffrant surtout de fractures.

«La nuit a été très difficile»

Après la secousse principale, l'observatoire d'Athènes a enregistré lundi plus de trente répliques en cinq heures dont les plus importantes étaient d'une magnitude 4,6. «La nuit a été très difficile, nous avons eu beaucoup de répliques», a confié à la radio publique ERT la responsable de la...

Explorez...

Ajouter un commentaire