Pourquoi partir dans les Cyclades en septembre est une (très) bonne idée

Sur la côte sud de Milos, la magnifique petite plage de Firiplaka se trouve juste à côté de la crique de Tsigrado. Dmitry Rukhlenko / stock.adobe.com

Sur la côte sud de Milos, la magnifique petite plage de Firiplaka se trouve juste à côté de la crique de Tsigrado. Dmitry Rukhlenko / stock.adobe.com

Dans le contexte de pandémie de Covid-19, partir en décalé paraît encore plus judicieux que d'ordinaire. Les Français devraient encore être nombreux en Grèce cet automne. S'ils sont les bienvenus, ils restent soumis à la présentation d'un certificat sanitaire. Mais malgré cela, la destination s'avère être une excellente idée. Ses adeptes septembristes avancent une liste d'arguments solides et incontestables.

D'abord la Grèce, qui compte près de 11 millions d'habitants, se retrouve pendant la période estivale à accueillir le triple, mais depuis quelques jours, elle reprend un rythme moins effréné. Les nombreux juillettistes et aoûtiens ayant plié bagage. En prime, comme toute destination touristique, les prix ont tendance à s'envoler, en été, mais en septembre, ils sont revus à la baisse, aussi bien concernant le billet d'avion que les nuitées à l'hôtel. On peut ainsi trouver de jolies chambres à moins de 100 euros la nuit. Même les températures sont plus clémentes. On compte néanmoins encore 26 jours de ciel bleu et des températures autour de 27 degrés, avec des Meltem, vents du Nord, soufflant surtout en fin d'après-midi. Loin de la canicule de cet été qui avoisinait...

Explorez...
Pays: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...