« To Doro », le livre-témoignage positif qui fait du bien aux Grecs

Stefanos Xenakis a la trentaine quand il prend son envol, arrive à surmonter sa dépression et à se détacher de l'emprise d'une mère envahissante. Ce fils d'un capitaine de navire vient de commencer une thérapie. Quelques années plus tard, en 2015, alors que la Grèce se voit imposer un contrôle des capitaux et que les liquidités pour les entreprises sont limitées, son agence de publicité fait faillite. Au lieu de se laisser démoraliser, Stefanos se recentre sur lui-même et rebondit : « La vie n'est pas qu'une succession d'événements, mais ce que tu en fais. Moi, j'ai choisi de travailler sur mes blessures et de les utiliser comme des escaliers pour grimper (…) Les souffrances ne servent pas toujours de leçons. Mais elles en deviennent, si tu le choisis et que tu travailles sur toi. »

Stefanos Xenakis creuse un principe tenace : en Grèce, comme aux Etats-Unis...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...