«Face à la Turquie, la solidarité européenne ne doit pas manquer à la Grèce et à Chypre». Par Arnaud Danjean et alii

Le bateau de recherche pétrolière Oruç Reis a été source de tensions extrêmes avec la Grèce quand la Turquie l'a envoyé en Méditerranée orientale.

Le bateau de recherche pétrolière Oruç Reis a été source de tensions extrêmes avec la Grèce quand la Turquie l'a envoyé en Méditerranée orientale.

Nous sommes entrés dans une ère nouvelle des relations internationales, dans laquelle les rapports de force entre les nations s'expriment de plus en plus brutalement et de façon décomplexée. Dans ce contexte de durcissement, perceptible dans son voisinage immédiat, l'Europe doit changer de posture. De puissants voisins tentent d'asseoir des zones d'influence exclusive, en pratiquant la politique du fait accompli au mépris du droit international et des accords multilatéraux passés.

Pacifique par essence, l'Union européenne, qui s'éveille lentement au réalisme machiavélien, apprend difficilement à défendre ses frontières. Ceux des Etats membres, les plus exposées aux provocations, qui gardent ses limites extérieures, devraient pouvoir compter sur la solidarité de tous. Les traités l'affirment et l'exigent ; le bon sens le commande.

Au nord-est de l'Europe, la dissuasion...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...