Athènes : sur l’Acropole, les travaux de la discorde

En Grèce, les allées en béton créées sur le site de l’Acropole ont été largement critiquées par des archéologues et historiens, comme le souligne BFMTV.

Le visage du site l'Acropole se défigure au grand dam de ses admirateurs. Comme le rapporte BFMTV, qui a repéré un article paru dans le journal grec Kathimerini, le ministère de la Culture grecque s'est attiré les foudres de certains archéologues et historiens après avoir décidé de bétonner une partie du site, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, dans le but de relier ces célèbres monuments par des allées. Ainsi, des rochers antiques, présents aux alentours du Parthénon, des Propylées, de l'Érechthéion et du temple d'Athéna, ont disparu de la circulation pour laisser place à un paysage transformé de la colline athénienne.

Décriée dans une grande partie du pays, la ministre grecque de la Culture, Lina Mendoni, a défendu son projet en faisant valoir que le parcours a été réalisé pour améliorer l'accès des fauteuils roulants et faciliter le transport des blocs de marbre jusqu'au Parthénon, qui est toujours en restauration. Les travaux du site de l'Acropole ont été réalisés en pleine période de Covid-19, à la fin de l'année 2020, une période où personne ne pouvait monter sur le site...

Explorez...

Commentaires

Photo de BOREL Marie-Claire

De même à Mycènes. Ce n'est probablement pas facile, mais il faudrait vraiment trouver une alternative à ces allées de béton pour protéger les sites

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...