Mer Égée: La Grèce refoule les migrants avec la complicité de l’Europe

Les gardes-côtes grecs sont accusés de violer le droit international avec l'aide de l'agence européenne Frontex. Reportage avec la marine turque au large de l'île de Rhodes.Jérémie Berlioux, IstanbulPublié aujourd'hui à 16h35

Le regard vissé sur l'écran de la caméra de vision nocturne, les officiers du navire des gardes-côtes turcs recherchent un petit groupe de migrants en détresse. Fin octobre, le patrouilleur file à toute vitesse dans l'étroit bras de mer séparant l'île grecque de Rhodes de l'Anatolie. Le temps presse. «80 à 90% des migrants ne savent pas nager. Si leur radeau coule, c'est la mort assurée», explique le capitaine.

Une heure après avoir quitté le port de Marmaris, le navire a repéré les naufragés. Immédiatement, un projecteur illumine deux radeaux ballottés près de rochers escarpés. Dix-huit Gazaouis et Syriens sont ramenés à bord, choqués et...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...