Pour son bicentenaire, la Grèce célèbre les «philhellènes» français

Réservé aux abonnés

ENQUÊTE - De Victor Hugo à Eugène Delacroix, de Mme de Staël à Hector Berlioz, de nombreux artistes français se sont mobilisés aux côtés de la Grèce lorsqu'elle s'est soulevée contre l'occupation ottomane. Cet épisode commémoré cette année donne lieu à un regain de patriotisme en Grèce, dans lequel l'amitié avec la France n'est pas oubliée.

Quel est le point commun entre la romancière et philosophe Mme de Staël, le peintre Eugène Delacroix, le compositeur Hector Berlioz, les écrivains Victor Hugo ou Chateaubriand? Ils se sont tous engagés, à travers leurs œuvres ou leurs actions, aux côtés des Grecs lors de la longue guerre d'indépendance qui a mené le pays à se libérer après quatre cents ans de joug ottoman. On les appelle les «philhellènes», étymologiquement, «amis de la Grèce». Leurs contributions ont été déterminantes dans la naissance de la Grèce moderne.

C'est pour cette raison que le pays s'apprête à les honorer à l'occasion du bicentenaire de la guerre d'indépendance (1821-2021). «La liste des philhellènes est aussi longue qu'internationale. En France, tous ne sont pas aussi célèbres que Delacroix ou Hugo, mais ils ont su entraîner...

Explorez...
Catégorie de l'article: 

Commentaires

Ajouter un commentaire