Epargnée par le coronavirus, la Grèce replonge dans la récession

Les prévisions ont de quoi inquiéter le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis. « Notre première préoccupation est d'éviter les turbulences et que la période traumatisante que nous traversons soit aussi peu douloureuse que possible jusqu'à ce que l'économie se redresse », a assuré le dirigeant conservateur, vendredi 29 mai, lors d'une visioconférence avec des représentants syndicaux et salariés inquiets des conséquences, sur l'économie du pays, de six semaines de confinement.

Alors que le gouvernement grec tablait sur une croissance de 2,4 % pour 2020, le Fonds monétaire international (FMI) estime que la récession sera de l'ordre de 10 %, avant une reprise de 5,5 % en 2021. Le ministre des finances, Christos Staikouras, a prévu également une hausse du chômage qui devrait s'établir à 20 %, alors qu'il était retombé à 17 % en 2019.

Jusqu'ici, le gouvernement grec s'est avéré habile dans la crise sanitaire, avec un bilan, au 2 juin, de seulement 179 morts pour une population de 10,8 millions d'habitants. Tout prédisposait pourtant la Grèce à vivre une catastrophe similaire à l'Italie : des hôpitaux publics délabrés après dix années de restrictions...

Explorez...

Ajouter un commentaire