Coronavirus : les réfugiés massés à la frontière entre la Turquie et la Grèce évacués en pleine pandémie

Craignant une crise sanitaire due à la pandémie, les autorités turques ont fait évacuer ces derniers jours la plupart des réfugiés massés à la frontière avec la Grèce depuis la fin du mois du février. Des milliers de personnes qui, encouragées par la décision du président turc, Recep Tayyip Erdogan, d'« ouvrir les portes » vers l'Union européenne, attendaient le long de la frontière terrestre turco-grecque dans l'espoir de passer en Grèce, en sont reparties comme elles y étaient venues, dans des bus affrétés par les autorités.

Le ministre turc de l'intérieur, Süleyman Soylu, a déclaré, vendredi 27 mars, à la chaîne de télévision privée NTV que 5 800 demandeurs d'asile qui étaient massés au poste-frontière de Pazarkule (Kastaniès, côté grec) dans la province d'Edirne, en Thrace orientale, avaient été éloignés de la zone frontalière. Cette évacuation a eu lieu « à la demande des réfugiés »,a cru bon de préciser l'agence de presse DHA, soulignant que le campement sauvage établi à Pazarkule avait été démantelé.

Soucieuse de faire pression sur l'UE, avec laquelle elle a signé un pacte migratoire en 2016, la Turquie avait annoncé, le 28 février, qu...

Explorez...

Ajouter un commentaire