La Grèce impose la vente de journaux dans les supermarchés

Le secteur de la presse souffre de la mise en place des restrictions de circulation, imposées début mars, pour éviter la propagation du coronavirus.

Athènes

Aux grands maux, les grands moyens. La presse grecque est, comme le reste de l'économie du pays, victime des mesures de confinement général. Pour la sauver, le gouvernement n'a pas tergiversé. Il impose sa vente dans les supermarchés. «Dès samedi, j'ai rédigé et fait publier le décret adopté hier. Il n'y avait pas de temps à perdre pour aider les journaux qui traversent une crise sans précédent, alors que la population a besoin d'être informée», résume au Figaro, Adonis Georgiadis, ministre du développement. «Dès vendredi prochain, des mini-kiosques seront installés dans les grandes comme dans les petites surfaces», annonce-t-il.

La décision n'a pourtant pas été simple. Depuis plusieurs années, le secteur de la presse écrite est en difficultés financières. Il est victime de la crise économique qui a frappé le pays ces dix dernières années (2009-2019) ajoutée aux nouvelles habitudes de consommation de l'information. Aujourd'hui il souffre de la mise en place des...

Explorez...
Ville: 
Pays: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...