Migrants: alarmée, l'Europe dépêche ses dirigeants en Turquie et en Grèce

L'Union européenne a dépêché mardi 3 février en urgence de hauts responsables en Turquie pour protester contre sa décision de laisser passer les migrants, et a exprimé sa solidarité avec la Grèce voisine confrontée à un afflux à sa frontière.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell et le commissaire européen à la Gestion des crises Janez Lenarcic doivent effectuer une visite de deux jours à Ankara pour des discussions «à haut niveau» sur la situation en Syrie, selon Bruxelles.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qui s'est rendue en Grèce à Kastanies, à la frontière turque, a pour sa part durci le ton. «Ceux qui cherchent à tester l'unité de l'Europe seront déçus», a-t-elle déclaré, au côté du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a jugé de son côté «inacceptable» mardi le «chantage» d'Ankara.

Des dizaines de milliers de personnes ont afflué vers la Grèce depuis que le président Recep Tayyip Erdogan a ordonné, vendredi, l'ouverture des frontières de son pays, réveillant en Europe la crainte d'une crise migratoire similaire à...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...