Grèce : report de l'extradition vers la France d'un Russe accusé d'escroquerie

L'extradition vers la France du Russe Alexander Vinnik, soupçonné de blanchiment d'argent sur la plateforme d'échange de bitcoin BTC-e et recherché par la justice française pour des escroqueries, a été reportée, a annoncé lundi son avocate.

Cette dernière, Zoe Constantopoulou, a déclaré que la présidente du Conseil d'État, la juridiction la plus élevée dans le système judiciaire grec, avait «décidé aujourd'hui un report de l'extradition d'Alexander Vinnik vers la France, les États-Unis et la Russie, reconnaissant le danger que pourrait représenter l'extradition». Alexander Vinnik a entamé une grève de la faim le 20 décembre pour protester contre sa détention et la décision de la justice grecque. Selon le mandat d'arrêt émis par la justice française, cet homme de 40 ans est accusé d'avoir escroqué plus de cent personnes dans six villes françaises entre 2016 et 2018.

Egalement réclamé par les États-Unis et la Russie, Alexander Vinnik avait été arrêté en Grèce en juillet 2017, dans la station touristique de Chalcidique (nord). Il souhaitait être extradé vers la Russie, où il est poursuivi pour une escroquerie d'une ampleur moindre que l'affaire de...

Explorez...

Ajouter un commentaire