Non, la Grèce n’a pas adopté une interdiction visant les touristes obèses à Santorin

Plusieurs publications, partagées des milliers de fois sur Facebook, affirment que « la Grèce interdit aux touristes obèses de monter à dos d'âne » (Cocktail.com), ou que « les touristes en surpoids sont désormais interdits de balades » (Alibabuy.com). Ces articles, illustrés avec la photographie d'une femme obèse, au visage flouté, à califourchon sur un animal, continuent à être commentés par les lecteurs de ces sites et sur les réseaux sociaux, plusieurs mois après leur publication : certains pour dénoncer cette discrimination, d'autres pour se moquer des personnes en surpoids, avec des remarques grossophobes, insultantes.

POURQUOI C'EST PLUS COMPLIQUÉ

L'histoire remonte à octobre 2018. Plusieurs médias britanniques (Daily Mirror, Metro, etc.) expliquaient alors que la Grèce avait adopté une nouvelle réglementation contre les « fat tourists » (« touristes gros »), à califourchon sur des d'ânes qui montent les six cents marches de l'escalier qui mène à Fira, sur l'île de Santorin. Les articles sont accompagnés d'une vidéo, d'où est extraite la fameuse image de la dame obèse, abondamment commentée, et...

Explorez...
Ville: 
Pays: 

Ajouter un commentaire