Pompeo à Athènes pour un accord de défense, accueilli par des manifestants

Athènes - Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, en Grèce pour signer un accord de défense, a estimé samedi que ce pays pouvait être un "pilier de stabilité dans la région", tandis que des milliers de manifestants anti-américains protestaient à Athènes contre cette visite.

Devant le parlement d'Athènes, des milliers de manifestants commençaient à se réunir au son de slogans et chants notamment du parti et syndicats communistes, pour protester contre cette visite d'un jour et demi du secrétaire d'Etat américain. 

"Pompeo go home", pouvait-on lire sur une immense banderole brandie par les manifestants alors que le centre-ville avait été bouclé à la circulation avec une forte présence policière. 

"La Grèce peut jouer un rôle stratégique important dans la région" et "peut être un pilier de stabilité dans la région", a déclaré Mike Pompeo, au côté du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. 

Alors que les pressions de la Turquie en Méditerranée orientale se poursuivent, cette visite vise à renforcer de la coopération...

Explorez...

Ajouter un commentaire