Migrants: Athènes réclame que l'UE partage le fardeau

Le gouvernement grec s'est dit «profondément inquiet» lundi d'une hausse des arrivées de migrants ces dernières semaines sur ses îles égéennes et appelle la nouvelle Commission européenne à «un partage plus juste du fardeau».

» LIRE AUSSI - Grèce: à Lesbos, les migrants ont supplanté les touristes

«Depuis le 7 juillet, il n'y a pas eu un seul jour sans arrivée», a déclaré le ministre adjoint chargé de la Protection du citoyen, Georges Koumoutsakos, dans une interview au quotidien Kathimerini. Aujourd'hui, sur les cinq îles égéennes proches de la Turquie - Lesbos, Samos, Chios, Kos et Leros - le nombre total de migrants «a dépassé les 20.000, ce qui constitue une augmentation de 17% en quelques semaines», a déploré le responsable en charge de la politique migratoire dans le nouveau gouvernement conservateur.

La hausse est notamment sensible à Lesbos, principale porte d'entrée pendant la crise migratoire de 2015, a-t-il ajouté, précisant que six bateaux chargés de 250 migrants chacun y étaient arrivés sur la seule journée du 9 août. Il a assuré avoir identifié un nouveau «corridor» créé par les passeurs entre l'île grecque de Samothrace et la...

Explorez...

Ajouter un commentaire