Grèce: à l'approche des municipales, les petites îles luttent pour leur survie

Anáfi (Grèce) - A Anafi, petite île des Cyclades, chaque arrivée de ferry est un événement hors saison. Avec à peine deux liaisons par semaine vers Le Pirée, le port d'Athènes, les Anafiotes se sentent souvent délaissés par l'Etat grec.

Un seul étudiant en guise de médecin, dix élèves au collège-lycée, un distributeur de billets qui n'est pas toujours approvisionné... les Anafiotes souffrent d'un accès restreint aux services publics et l'île perd des habitants au fil des années. En soixante ans, la population aujourd'hui de 273 habitants a été divisée par deux. 

C'est pour rendre son île attirante que Yannis Patiniotis, 35 ans, se présente aux élections municipales, le 26 mai. Le restaurateur veut changer l'image d'"île abandonnée" pour en faire "une zone attractive toute l'année, et pas seulement l'été", quand la population est multipliée par 1.000 "autour du 15 août". 

"Malheureusement, peu de jeunes restent vivre à l'année sur l'île. Nous voulons les attirer, créer des emplois en misant sur les énergies vertes et le...

Explorez...
Pays: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire