Quand les Grecs empruntent pour payer leurs impôts

Les grandes banques du pays proposent aux ménages endettés des nouveaux crédits pour régler leurs dettes.

Athènes

En Grèce, comme dans de nombreux pays européens, le mois d'avril rime avec déclaration fiscale. Après huit années de tutelle budgétaire, accompagnée de coupes drastiques dans les salaires et les retraites se traduisant par une paupérisation de la population, payer ses impôts devient un cauchemar sans fin.

» LIRE AUSSI - Grèce: après l'hécatombe, les entreprises redressent la tête

Les banques du pays ont saisi l'occasion pour proposer un prêt à la consommation visant à régler impôts et autres taxes. Dans un communiqué de presse, la Banque nationale de Grèce estime qu'il s'agit «d'une solution pour sortir de l'impasse». Le taux de ce prêt tourne autour de 9 %. Si les banques ne donnent pas de chiffres définitifs pour le moment, elles s'attendent à remporter un franc succès. Pour preuve, non seulement les quatre banques principales du pays la proposent, ainsi que la Banque postale.

Les banques grecques ont toujours su être des plus innovantes pour endetter leur ...

Ajouter un commentaire