Foot - C1 : Enquête ouverte après les violents incidents entre supporters de l'AEK Athènes et de l'Ajax Amsterdam

La police grecque aux prises avec des supporters de l'Ajax avant le coup d'envoi. (Reuters)

La police grecque aux prises avec des supporters de l'Ajax avant le coup d'envoi. (Reuters)

Sans surprise aucune, l'UEFA a ouvert mercredi une enquête sur les violences entre supporters de l'AEK et de l'Ajax, mardi soir au stade olympique d'Athènes (0-2). Ces incidents seront examinés par sa commission de discipline le jeudi 13 décembre. Les deux clubs sont poursuivis pour des jets d'objets et le craquage de fumigènes. Il n'est pas fait mention du cocktail Molotov qui aurait été jeté sur les fans de l'Ajax, comme il a pu en être question.

Les charges retenues contre l'AEK Athènes, qui risque gros, comprennent aussi notamment les chefs d'« invasion du terrain », « banderole illicite » et « blocage d'escaliers ». Six fans de l'Ajax Amsterdam et trois policiers ont été blessés, selon un bilan de la police. Les accrochages entre supporters des deux camps avaient commencé dès la veille du match dans les rues de la capitale grecque.

Ajouter un commentaire