En Grèce, plus de soixante-dix morts dans des incendies autour d’Athènes

« C'est un moment difficile pour l'Attique, c'est une nuit très dure pour la Grèce », a déclaré le premier ministre grec, Alexis Tsipras, dans la nuit de lundi 23 à mardi 24 juillet, alors que les incendies faisaient rage sur plusieurs fronts en Grèce, notamment en Attique, vers Corinthe et en Crète. Rentré précipitamment d'un déplacement en Bosnie, Alexis Tsipras a découvert une « situation hors de contrôle » et une « image sans commune mesure ».

Mardi 24 juillet au matin, la Grèce ravagée par les incendies s'éveillait sous le choc : au moins 74 personnes ont péri et 170 ont été blessées, selon un nouveau bilan des pompiers à la mi-journée. La plupart des victimes ont été piégées dans leur maison ou leur voiture près de la ville balnéaire de Mati et de Rafina, à une quarantaine de kilomètres au nord-est d'Athènes. Mardi matin, 26 corps carbonisés étaient encore retrouvés dans la cour à côté d'une taverne à Mati, à 30 m de la plage. « Ils essayaient de fuir vers la mer, ils n'ont pas eu le temps de se réfugier sur la plage… Je n'oublierai jamais la vue de ces corps morts », a confié, ému, à la télévision grecque, le président de la...

Explorez...
Pays: 
Organization: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire