La crise grecque a rapporté plus de 1 milliard d'euros aux finances allemandes

Le ministère des Finances allemand a rendu public les profits engrangés grâce aux intérêts des prêts accordés à la Grèce. (Crédits : Reuters Yannis Behrakis)

Le ministère des Finances allemand a rendu public les profits engrangés grâce aux intérêts des prêts accordés à la Grèce. (Crédits : Reuters Yannis Behrakis)

Le ministère des Finances allemand a rendu public les profits engrangés grâce aux intérêts des prêts accordés à la Grèce. Résultat, Berlin a encaissé 1,34 milliard d'euros depuis le début de la crise en 2009, révèle le quotidien Süddeutsche Zeitung.

Dans le détail, la banque de développement allemande KfW a encaissé 393 millions d'euros d'intérêts du prêt de 15,2 milliards d'euros qu'elle a accordé à Athènes en 2010. Entre 2010 et 2012, un programme de rachat de titres de dette d'Etat par les banques centrales de la zone euro à permis à la Bundesbank d'enregistrer un profit de 952 millions d'euros.

Les Etats membres s'étaient pourtant accordés pour reverser les profits des banques centrales à la Grèce. Seulement l'opération a été stoppée en 2015 pour des raisons politiques, rappelle Les Echos, en particulier à cause des tensions entre le gouvernement Tsipras, fraîchement élu, et la Troïka. La bonne volonté marquée d'Athènes, en appliquant les mesures d'austérité demandées par ses créanciers, devrait conduire les Européens à lever le blocage.

Berlin refuse toujours des mesures d'allègement de la dette grecque

Malgré les efforts d...

Explorez...
Pays: 

Ajouter un commentaire