Chypre: les troupes turques au cœur des débats

Une solution «juste» au problème chypriote suppose d'en finir avec «l'occupation» de la partie nord de l'île par l'armée turque, a réaffirmé vendredi le chef de la diplomatie grecque, Nikos Kotzias. Il s'exprimait après le refus réitéré par la Turquie d'un tel retrait.

Le ministre grec, dont les propos ont été rapportés par un communiqué de son ministère, s'exprimait devant la presse grecque à Genève, à l'issue de négociations pour tenter de réunifier l'île.

«Une solution juste du problème chypriote signifie avant tout d'en finir avec les causes qui l'ont provoqué, c'est-à-dire l'occupation, la présence de troupes d'occupation et l'existence d'un système de garanties qui a été violé», a-t-il relevé.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait auparavant réaffirmé que le retrait total des troupes turques de Chypre était «hors de question» pour la...

Explorez...

Ajouter un commentaire