La Grèce lance une loterie pour lutter contre la fraude fiscale

Le contrôle des changes pèse depuis un an sur le pays et empêche les Grecs de retirer plus de 420 euros par personne et par semaine. Crédits photo : © Michalis Karagiannis / Reuter/REUTERS

Le contrôle des changes pèse depuis un an sur le pays et empêche les Grecs de retirer plus de 420 euros par personne et par semaine. Crédits photo : © Michalis Karagiannis / Reuter/REUTERS

Le gouvernement grec ne manque pas d'inventivité pour lutter contre la fraude fiscale. Pour inciter les Grecs à demander des factures pour chaque transaction, mais surtout, pour faire en sorte qu'une grande majorité de la population utilise la carte bancaire comme moyen de paiement, le ministère des Finances organisera chaque fin d'année une loterie. La décision vient d'être entérinée dans un projet de loi. Les gagnants - dont le numéro de facture aura été tiré au sort - se verront offrir cinq voitures d'occasion et une maison… saisies par les banques.

La moitié des contribuables grecs ne paient pas leurs impôts

Il faut dire que la moitié des 8 millions de contribuables grecs ne paient pas leurs impôts, soit par incapacité, soit par volonté délibérée de tricher. Les recettes fiscales sont en berne, contraignant l'État à reprendre l'éternelle lutte contre l'évasion fiscale. La tâche est colossale, la maladie endémique et la solution ubuesque. Vassilis Daskalopoulos, analyste politique, est sceptique sur l'efficacité technique de la nouvelle loi, «l'encre des factures s'efface en moins d'un mois: résultat, le numéro de loterie gagnant aura disparu avant la fin...

Explorez...
Pays: 

Ajouter un commentaire