Migrants : un premier centre d'accueil en Grèce d'ici dix jours

Ce centre d'accueil est nécessaire pour répartir par la suite l'accueil des migrants entre les différents pays de l'Union européenne. - Carl Osmond/AP/SIPA

Ce centre d'accueil est nécessaire pour répartir par la suite l'accueil des migrants entre les différents pays de l'Union européenne. - Carl Osmond/AP/SIPA

Le gouvernement grec a promis à ses partenaires européens qu'il ouvrirait un centre d'accueil sur l'île de Lesbos afin de faire le tri entre migrants économiques et réfugiés.

Avec l'afflux sans précédent de migrants sur ses îles, l'heure est à la gestion de crise en Grèce. Alors que ces îles ont reçu 7.000 migrants par jour depuis une semaine , la Grèce s'est engagée samedi auprès de ses partenaires européens à ouvrir sous dix jours à Lesbos son premier "hotspot", centre d'accueil et d'enregistrement des migrants. Les Grecs ont également indiqué avoir entamé des discussions avec la Turquie pour tenter de mieux maîtriser les flux migratoires.

«?Nous allons tenir nos engagements?», qui prévoient à terme la création de cinq "hotspots" sur les îles de Lesbos, Kos, Samos, Chios et Léros. Ces îles sont les premières étapes en face des côtes turques pour les migrants en route vers l'Europe, a assuré lors d'une conférence de presse le ministre grec à la politique migratoire, Iannis Mouzalas.

Un outil indispensable pour répartir les migrants

Le premier centre d'accueil et d'enregistrement ouvrira «?d'ici dix jours?» à Lesbos, l'île d'Égée orientale qui...

Explorez...

Ajouter un commentaire