L'île grecque de Lesbos craque face à l'afflux de réfugiés

Arrivée de réfugiés arrivés en bateau, le 3 septembre 2015 sur une plage de l'île de Lesbos en Grèce.

Arrivée de réfugiés arrivés en bateau, le 3 septembre 2015 sur une plage de l'île de Lesbos en Grèce.

L'île a accueilli hier plus de 15 000 réfugiés soit un cinquième de sa population. Athènes tente de les acheminer le plus rapidement possible sur le continent.

Plus de 15 000 réfugiés se sont entassés lundi sur l'île grecque de Lesbos, porte d'entrée vers l'Europe pour ceux fuyant la guerre qui déchire la Syrie. Cela représente un cinquième de la population de l'île. Dans la soirée, des policiers équipés de matraques peinaient à contrôler une foule de quelque 2500 migrants qui attendaient de pouvoir embarquer sur un ferry pour Athènes affrété spécialement par le gouvernement grec. 

Les migrants poussaient vers l'avant, voulant désespérément monter à bord du navire pour continuer leur périple vers l'ouest de l'Europe. 

Les autorités d'Athènes, qui jugent la situation "au bord de l'explosion" à Lesbos, ont pris une série de mesures d'urgence pour soulager Mytilène, chef-lieu de l'île, accélérer le transfert des déplacés vers la capitale grecque et faciliter leur prise en charge. 

"Cet exode risque de durer"

Depuis le début de l'année, 366 402...

Explorez...

Ajouter un commentaire