Un ministre des finances grec qui plaît enfin à Bruxelles

Après le flambloyant Yanis Varoufakis, le loyal Euclide Tsakalotos, la Grèce a un nouveau ministre des finances : le très discret George Chouliarakis. Il s'agit d'une des nominations les plus attendues du gouvernement par interim,dirigé par la présidente de la Cour suprême, Vassiliki Thanou, chargée, vendredi 28 août, de gérer les affaires courantes en attendant le résultat des élections législatives du 20 septembre.

Ce ministre, qui porte une cravate - contrairement à la plupart des membres de Syriza -, plaît à Bruxelles. « C'est vraiment une bonne nouvelle, se réjouit une source européenne proche des négociations. Cela prouve que les Grecs restent engagés dans l'accord sur le troisième plan signé il y a quinze jours. » George Chouliarakis a plutôt très bonne réputation dans les instances européennes. Il a en effet été le chef de l'équipe des négociateurs qui, côté grec, a mené la discussion avec la « troïka » des créanciers (Banque centrale européenne, Fonds monétaire international, Commission européenne), qui a abouti à l'accord sur un troisième plan d'aide de 86 milliards d'euros, le 14 août.

Lire aussi : Entre la Grèce et ses créanciers, des...

Explorez...

Ajouter un commentaire