Tsípras a une marge de manoeuvre élargie mais les défis restent entiers pour Athènes

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, lors de la cérémonie d'entrer en fonction du nouveau gouvernement. - AFP/AFP PHOTO / ANGELOS TZORTZINIS

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, lors de la cérémonie d'entrer en fonction du nouveau gouvernement. - AFP/AFP PHOTO / ANGELOS TZORTZINIS

Le Premier ministre grec a remanié son gouvernement. Idéalement, les discussions pour le troisième plan d'aides devraient être achevées pour le 20 août.

Aléxis Tsípras n'a pas attendu longtemps avant de remercier les ministres qui s'étaient montrés hostiles à l'accord trouvé lundi dernier avec les créanciers d'Athènes. Dès samedi, les nouveaux membres du gouvernement sont entrés en fonction non sans avoir auparavant prêté serment. Ce remaniement éclair - qui porte sur dix portefeuilles - sonne comme une reprise en main par le chef du gouvernement après le vote extrêmement tendu, dans la nuit de mercredi à jeudi, où plusieurs ténors du parti ont rejeté les réformes exigées par les créanciers. Les équipes remaniées, une marge de man?uvre élargie pour le Premier ministre, les défis restent entiers à la veille de discussions autour du troisième plan d'aides. «?Notre objectif est de négocier âprement sur les termes de l'accord, pas seulement de le valider?», a déclaré Georges Katrougalos, le nouveau ministre du Travail. Le marathon qui s'engage doit mettre sur pied le troisième plan d'aides à la Grèce, de l'ordre de 80 milliards d'euros. Idéalement, les discussions...

Explorez...
Ville: 
Pays: 

Ajouter un commentaire