Grèce : pour Marine Le Pen, François Hollande «ment aux Français»

Marine Le Pen au Parlement européen. Crédits photo : Jean-Francois Badias/AP

Marine Le Pen au Parlement européen. Crédits photo : Jean-Francois Badias/AP

«Monsieur Hollande ment. Je le dis de la manière la plus claire qui soit. Il ment aux Français en laissant penser que cette opération sera indolore pour eux», a clamé la présidente du Front national mardi à Paris. Elle s'est demandée si les Français pouvaient «décemment» se «permettre un nouvel endettement» alors que jamais, selon elle, ils ne reverront cette somme et que le pays cumule «déjà» 2000 milliards d'euros de dettes en demandant des «sacrifices» aux jeunes et aux retraités. La contrepartie du plan européen pour la France s'élèvera, selon elle, à 16 milliards d'euros, soit 20 % des 80 milliards fixés. «16 milliards d'endettements français supplémentaires pris dans la poche du contribuable français jetés dans l'incendie de la dette», a-t-elle fustigé en condamnant une décision qui «ne changera rien». Elle anticipe d'ailleurs un prochain plan de renflouement «encore plus catastrophique» et «absurde».

Marine Le Pen considère également que «personne n'a sauvé la Grèce» ni «pensé à l'intérêt de la France». Pointant les déclarations matinales de François Hollande et celles d'Alexis Tsipras «couché devant le totalitarisme européen», elle a dénoncé ceux qui ne ...

Explorez...
Ville: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire