Jean-Pierre Chevènement : Le référendum grec est légitime et démocratique

Pour Jean-Pierre Chevènement, une sortie éventuelle de la Grèce de la zone euro ne serait pas une catastrophe. Au contraire, elle permettrait au pays de Périclès de se redresser. Le «Che» s'exprime aussi sur la menace terroriste en France et regrette la cécité historique des pouvoirs publics sur la question de l'intégration...

PROPOS RECUEILLIS PAR

ALEXANDRE DEVECCHIO @AlexDevecchio

Le premier ministre Alexis Tsipras va soumettre le plan d'aide à la Grèce à référendum. Que vous inspire cette décision?

JEAN-PIERRE CHEVÈNEMENT: Cela me paraît être une décision démocratique et légitime. Le plan d'aide est très critiquable. Les institutions de Bruxelles auraient pu bouger sur au moins deux volets. D'abord, le volet financier: le premier ministre grec demandait qu'on allonge de cinq à neuf mois la durée du plan d'aide actuel. Cela était tout à fait raisonnable. Ensuite, sur le volet de la dette. Des Prix Nobel d'économie comme Joseph Stiglitz ou Paul Krugman, mais aussi en France le directeur de la recherche et des études de Natixis, Patrick Artus, qui n'a rien d'un gauchiste, s'accordent à reconnaître...

Explorez...

Ajouter un commentaire