Du Grexit au Brexit, il n'y a qu'un pas

Pour le maire de Londres, Boris Johnson, l'erreur des Grecs est d'avoir «abandonné le contrôle de leur propre destin économique». Crédits photo : CYRIL VILLEMAIN/SIPA/CYRIL VILLEMAIN/SIPA

Pour le maire de Londres, Boris Johnson, l'erreur des Grecs est d'avoir «abandonné le contrôle de leur propre destin économique». Crédits photo : CYRIL VILLEMAIN/SIPA/CYRIL VILLEMAIN/SIPA

Londres

Sous les colonnes ioniques de Banqueting Hall, grandiose salle de réception du quartier de Westminster, Boris Johnson exulte. Invité vedette du dixième anniversaire du think-tank eurosceptique Open Europe, jeudi soir, le maire conservateur de Londres, expert en grec ancien, trace un lien direct entre le référendum de dimanche et «la chance unique d'une vie» donnée par ...

Explorez...
Ville: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...