Referendum sur le plan d'aide européen : Tsipras appelle les Grecs à voter «non»

Les Grecs retirent leur argent des banques Crédits photo : Giannis Papanikos/AP

La porte est ouverte à d'autres discussions avec la Grèce, a déclaré samedi à Bruxelles Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, après le rejet par l'Eurogroupe de la demande grecque d'une prolongation du plan d'aide dont bénéficie Athènes.

Critiquant la décision du gouvernement grec d'organiser un référendum le 5 juillet sur les dernières propositions des créanciers d'Athènes, Jeroen Dijsselbloem a souligné que les pays membres étaient déterminés à préserver la stabilité financière de la zone euro en utilisant tous les instruments à leur disposition.

Le président de l'Eurogroupe a ajouté que les créanciers d'Athènes étaient prêts à fournir une assistance technique au système bancaire grec.Nous sommes tous prêts à soutenir si nécessaire la Grèce après l'expiration du plan d'aide le 30 juin, a-t-il insisté.

Il a précisé que le ministre grec Yanis Varoufakis avait pris de lui-même la décision de quitter la réunion de l'Eurogroupe dans l'après-midi, avant la fin des discussions.

La zone euro va «tout faire pour éviter tout risque de contagion» de la crise grecque, après son refus de prolonger le programme d'assistance financière à Athènes au...

Explorez...

Ajouter un commentaire