Grèce : les négociations patinent

Alexis Tsipras et la Grèce n'ont toujours pas convaincu leurs créanciers Crédits photo : ALAIN JOCARD/AFP

Alexis Tsipras et la Grèce n'ont toujours pas convaincu leurs créanciers Crédits photo : ALAIN JOCARD/AFP

Après le G7, c'est au tour du sommet réunissant les dirigeants européens et d'Amérique latine à Bruxelles, jeudi et vendredi, d'être perturbé par la Grèce. Et les nerfs sont tendus. Les négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers (UE, FMI et BCE) continuent d'achopper sur les réformes qu'Athènes doit mettre en place en vue de recevoir 7,2 milliards d'euros dans le cadre du programme d'aide européen. Or le temps est compté: ce programme se termine fin juin, date à laquelle Athènes doit aussi rembourser quelque 1,6 milliard d'euros au FMI.

Une rencontre en marge du sommet entre le président François Hollande, le premier ministre grec Alexis Tsipras et la chancelière allemande Angela Merkel a été confirmée et devait se tenir dans la soirée. «Nous n'aurons qu'un seul message: il faut maintenant aller vite, ne pas laisser traîner, ne pas laisser penser à des solutions qui seraient mauvaises et pour la Grèce et pour l'Union européenne et pour la zone euro», a fait savoir le président français à son arrivée. Disposée à rencontrer Alexis Tsipras, la chancelière allemande a néanmoins averti que le travail principal devait continuer avec les trois institutions ...

Explorez...

Ajouter un commentaire