Grèce : début d'accord avec les créanciers

«?Si l'aval du FMI n'était pas nécessaire, l'accord aurait été conclu?», a indiqué une source grecque - AFP PHOTO / LOUISA GOULIAMAKI

«?Si l'aval du FMI n'était pas nécessaire, l'accord aurait été conclu?», a indiqué une source grecque - AFP PHOTO / LOUISA GOULIAMAKI

Le groupe de Bruxelles planche sur la rédaction d'un projet d'accord. La Bourse d'Athènes a fini en hausse de 3,55 %.

Les choses s'accélèrent entre la Grèce et ses créanciers : selon un haut fonctionnaire du gouvernement grec, les équipes techniques du gouvernement et ses créanciers sont parvenus à une ébauche d'accord portant sur certains points, dont les niveaux d'excédent budgétaire primaire (hors charge de la dette) à exiger de la Grèce, la réforme de la TVA, une révision du système de retraites et sur la dette. L'accord n'inclura, selon cette source, aucune réduction des salaires et des pensions de retraite.

Les équipes techniques du groupe de travail «?ont commencé aujourd'hui le travail?», a assuré ce responsable, avant d'ajouter que des divergences entre l'Union européenne et le FMI retardaient la conclusion d'un compromis : «?Il reste un problème lié à la différence d'attitude entre les institutions. Si l'aval du FMI n'était pas nécessaire, l'accord aurait été conclu?», a-t-il indiqué.

Cette déclaration semble indiquer que les discussions entre la Grèce, l'Union européenne et le...

Explorez...

Ajouter un commentaire