Coronavirus et vacances d’été : qui peut déjà voyager en Grèce ?

Affiche de promotion du tourisme grec dans les années '50.

Le 15 juin la Grèce déconfine complètement. Cela ne signifie pas que la vie se passe comme avant et des nombreuses mesures sont prises pour prévenir une recrudescence de la covid-19 avec l’arrivée des nombreux touristes : tests systématiques ou aléatoires selon les cas, hôtels réservés dans toutes les préfectures pour placer en quarantaine les cas suspects, unités hospitalières mobilisées, obligation d’un médecin référent pour les grands hôtels et les clubs, etc...

Comment ça se passe pour les vols internationaux ? A partir du 15 juin les frontières sont ouvertes aux résidents des pays suivants arrivant aux aéroports d’Athènes et de Thessalonique : Albanie, Allemagne, Australie, Autriche, Bulgarie, Chine, Chypre, Croatie, Danemark, Estonie, Finlande, Israël, Japon, Lettonie, Liban, Lituanie, Macédoine du Nord, Malte, Monténégro, Norvège, Nouvelle-Zélande, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse, République tchèque.

Donc des pays francophones, la Suisse est autorisée, mais pas la France, la Belgique ou le Canada. Mais ne désespérez pas. Vous pouvez quand même vous y rendre dès le 15 juin.

En fait les passagers sont classés en deux catégories en fonction de leur pays d’origine et/ou de provenance :
Groupe A : Allemagne, Autriche, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Estonie, Finlande, Hongrie, Island, Irlande, Lettonie, Lichtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suisse, et République Tchèque.

Ceux venant des pays où la circulation du virus est encore importante, sont mis dans le Groupe B, soit : Albanie, Belgique, France, Italie, Macédoine du Nord, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Suède, ainsi que tous les pays non-membres de l’Union européenne.

Les restrictions d’arrivée sont prolongées jusqu’à la fin du mois pour les vols en provenance de la Grande-Bretagne et de la Turquie.

Quelle est la différence entre Groupe A et Groupe B ? C’est le traitement appliqué à l’arrivée. Les passagers du groupe A arrivant à l’aéroport international d’Athènes "Eleftherios Venizelos" seront soumis à des tests Covid-19 aléatoires, tandis que ceux du groupe B, tout comme ceux du groupe A ayant transité par un des pays du groupe B, seront obligatoirement tous soumis à des tests.

A l’aéroport de Thessalonique "Makedonia", l’ensemble des passagers internationaux seront soumis à des tests de Covid-19. Si le résultat du test s’avère positif, alors vous serez placés en quatorzaine.

Un formulaire à remplir en déclarant votre adresse de séjour en Grèce est distribué à bord des avions. Tous les passagers ayant été soumis au test devront s’isoler dans l’adresse déclarée en attendant le résultat du test, généralement disponible dans les 24 heures.

Ces mesures s’appliquent du 15 au 30 juin, période pendant laquelle seuls les aéroports d'Athènes et de Thessalonique sont ouverts aux vols internationaux. Si tout va bien, à partir du 1er juillet, l’ensemble des vols internationaux dans tous les aéroports de Grèce seront ouverts. Les passagers seront soumis à des tests covid-19 aléatoires.

À ces mesures, chaque compagnie d’aviation peut ajouter ses propres règles de distanciation physique, de port de masque obligatoire, gestion des bagages, etc. Se renseigner auprès de sa compagnie de transport.

i-GR

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...