Transports, énergie, télécoms, casinos, hôtels, la braderie grecque a commencé

ministres denational

Le gouvernement a adressé un appel aux investisseurs grecs et étrangers pour la mise en valeur des biens publics, via un porgramme d'introductions en Bourse, de dénationalisations, de contrats de concession et de mise en valeur de biens immobiliers de l'Etat, afin d'honorer l'engagement pris dans le cadre du mémorandum signé avec la "troïka" (Commission européenne, BCE et FMI) pour le recouvrement de recettes de 3 milliards d'euros sur les trois prochaines années.

Dans une conférence de presse commune, les ministres des Finances, Georges Papaconstantinou, des Insfrastructures, des Transports et des Réseaux, Dimitris Reppas, de l'Environnement, de l'Energie et du Changement climatique, Tina Birbili, et de la Culture et du Tourisme, Pavlos Geroulanos, ont annoncé l'accélération des procédures de mise en valeur des richesses du pays, en ciblant la restructuration et la croissance économiques, la revalorisation de la qualité de la vie et l'amélioration de la situation budgétaire.

Le dossier de biens publics qui est adressé aux investisseurs comporte les secteurs des transports (chemins de fer (OSE), ports, aéroports), des eaux (EYDAP - EYATh), de l'énergie (DEH (électricité), DEPA (gaz naturel), ELPE (Pétroles helléniques)), des télécommunications (OTE), des jeux de hasard (paris (OPAP), casinos, hippodrome (ODIE)), et des biens immobiliers (Société foncière de l'Etat (KED), Biens touristiques helléniques (ETA), biens olympiques, avoirs immobiliers de l'OSE).

Les procédures qui seront suivies prévoient, selon les cas, des contrats de concession, l'entrée d'investisseurs stratégiques, des introductions en Bourse, la création de holdings, mais aussi des privatisations à 100%.

Le matin, en conseil informel des ministres, le premier ministre, Georges Papandréou, a mis l'accent sur les grands changements qui doivent avoir lieu sur-le-champ, en particulier dans le domaine des dénationalisations et de la santé, afin de… soigner des maladies et problèmes de longue date du pays.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Commentaires

Photo de Anonyme

La Grèce met en vente les bijoux de famille, le résultat probable: 1 l'enrichissement des copains à qui on donnera la priorité , et qui s'approprieront les dernières richesses de la Grèce pour pas cher , comme en Russie. 2 les augmentations de tarifs de ce qui était jusqu'à présent des services publics. 3 et après ?

Ajouter un commentaire