Poursuites judiciaires contre les 6 membres présumés de "Lutte révolutionnaire"

lutte revol

Les six personnes, qui avaient été arrêtées ce week-end dans le cadre de l'enquête sur l'organisation terroriste "Lutte révolutionnaire", et qui ont été entendues lundi par le procureur d'Athènes, seront jugées notamment pour appartenance à une organisation terroriste, tentative d'assassinat, possession et fabrication d'explosifs, détention illégale d'armes.

Une centaine de personnes - des membres de la famille et des proches - s'était réuni devant le tribunal dans l'attente de l'arrivée des six détenus, chacun étant conduit dans une jeep de la police antiterroriste et sous forte escorte. A leur sortie du tribunal, après avoir été conduits devant la 19e juge d'instruction qui sera chargée de l'enquête, des incidents se sont produits entre les personnes rassemblées et la police.

Les six personnes inculpées auront jusqu'à mercredi et jeudi pour préparer leur déposition.

Selon l'avocat de la défense de Nicos Maziotis, qui d'après le procureur serait le chef de l'organisation terroriste, ainsi que son épouse, Panagiota Roupa, également détenue, ces deux personnes refusent de déposer jugeant que ce procès est politique et que, par conséquent, ils ne reconnaissent pas le bien-fondé de la procédure engagée contre eux.

Entre temps, l'enquête policière se poursuit dans toute l'Attique et en province, avec pour résultat en particulier la découverte d'autres documents (tracts, ordinateur, déguisements, valises vides pour le transport d'armes) dans une maison à Nea Philadelphia.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire