Bakoyannis à Chypre : pour une solution mutuellement accepté

bakoyannis

Alors que jeudi 12 juin, le ministre grec des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis se rend à Nicosie, pour sa première visite depuis l'élection du président chypriote, Dimitris Christofias, le chef e la diplomatie s'exprimait mercredi dans une interview accordée à l'Agence de presse chypriote (KYPE) où elle fixait pour objectif la fin de l'occupation turque du Nord de l'île.

La Grèce continuera à soutenir les efforts entamés et qui ont pour objectif de mettre fin à l'occupation turque et à l'obtention d'une solution mutuellement acceptée pour la réunification de Chypre, a affirmé le chef de la diplomatie grecque.

Mme Bakoyannis, à la veille de sa visite de travail à Chypre, estime que la nouvelle activation dans le cadre de la question chypriote est le résultat des initiatives du président Christofias et déclare que les deux communautés doivent être libres dans leur effort de recherche d'un terrain commun capable de soutenir la reprise des concertations globales.

Elle pense également que les dirigeants turcs doivent encourager concrètement le leader turco-chypriote, Ali Talat, à faire preuve de bonne volonté dans les questions substantielles et exprime l'espoir que les évolutions internes en Turquie ne deviendront pas une entrave à la perspective d'harmonisation aux principes européens et un alibi pour une absence de progrès dans la question chypriote.

En plus de sa rencontre avec le président Christofias, Me Bakoyannis aura des entretiens avec les dirigeants politiques, tandi que samedi elle sera à Paphos avec son homologue chypriote, Marcos Kyprianou, pour s'adresser à une conférence sur "L'avenir européen de Chypre unifiée". Elle assistera par la suite aux manifestations en l'honneur du jumelage entre Paphos et la cité crétoise La Canée.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire