Décès de Roger Milliex

Dans un communiqué publié la semaine dernière, l’Ambassade de France en Grèce et l’Institut Français d’Athènes expriment leur profonde tristesse à la suite de la disparition du grand philhellène, universitaire, écrivain et fervent supporter des relations franco helléniques, Roger Milliex.


Roger Milliex est né le 4 juillet 1913 à Marseille. Il a débuté sa carrière à l’Institut Français d’Athènes en 1936, en tant que professeur et par la suite en tant que Sous-directeur aux côtés d’Octave Merlier. Ces deux grands philhellènes ont créé une institution culturelle de haute volée pour l’apprentissage de la langue française en Grèce, ils ont accueilli et soutenu les arts et les lettres grecques par tous les moyens. L’exemple le plus caractéristique en est l’aide qu’ils ont apportée aux artistes grecs lors de la Seconde Guerre Mondiale, en mettant à leur disposition le navire « Mataroa » pour leur permettre de se rendre en France et en leur fournissant des bourses.

Roger Milliex était membre de l’Académie d’Athènes depuis 1982, membre de l’Académie de Marseille depuis 1986 et membre honoraire de la Société des Ecrivains Grecs. Nombre de ses œuvres ont été rédigées directement en grec, ou traduites par lui-même, telles que : « Victor Hugo, constant ami de la Grèce (1953), « Hommage à la Grèce 1940 –1944 » (1980), « Journal de guerre et d’occupation en Grèce et autres témoignages (1982), etc.

Son action fut tout aussi importante à Chypre où il a servi pendant 12 ans, entre autres en tant que Conseiller Culturel de l’Ambassade de France à Nicosie.

Avec son épouse, l’écrivain Tatianna Milliex, ils ont réalisé une œuvre considérable tant en Grèce qu’à Chypre.

Roger Milliex était Officier de la Légion d’Honneur, Chevalier des Palmes Académiques, Commandeur de l’ordre du Phénix de la République Hellénique et Médaille d’argent de l’Académie d’Athènes.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...