Un député grec malmené par les policiers français à Orly

Une erreur administrative a valu quelques mésaventures au député du parti de la gauche radicale grecque, Synaspismos, Ioannis Dragassakis, à l’aéroport d’Orly, alors qu’il se rendait dans la capitale française pour participer aux travaux du Conseil de l'Europe dans le cadre d’une représentation du parlement grec.


M. Dragassakis a été victime a son arrivée à l'aéroport d'un contrôle musclé « sans précédent » selon l’intéressé qui s’est rapidement trouvé… menotté ! Du côté des autorités de l'aéroport on explique qu’il s’agissait d'une erreur sur l’identité du député grec intervenue lors de son embarquement.

Synaspismos a dénoncé lundi les procédés de la police française vis-à-vis de son député, et tout en prenant acte des excuses de la partie française, le petit parti grec s'interroge sur l'autoritarisme des services de sécurité, mettant en cause à l'occasion de cet incident « la trame d'impunité et d'autoritarisme des mécanismes de répression encouragée par l'hystérie antiterroriste internationale », s'interrogeant du traitement qui pourrait être réservé dans un cas semblable à un simple citoyen.

L'ambassadeur de Grèce à Paris a dû intervenir pour lever le malentendu tandis que l'ambassadeur de France en Grèce a présenté les excuses officielles au malheureux député.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire