La Grèce renforce les contrôles devant la progression de la grippe aviaire en Turquie

grippeaviaire

"La situation de l'épidémie (de grippe aviaire) en Turquie n'est pas positive, toutefois ceci -pour le moment- n'est pas inquiétant car les données changent chaque jour. Aucune panique, aucun relâchement (dans les mesures de prévention) et maintien de la vigilance". C'est ce qu'a déclaré le ministre de la Santé, Nikitas Kaklamanis, après la réunion d'information au Palais Maximou sous la présidence du Premier ministre, Costas Caramanlis, avec la participation des ministres de l'Intérieur et du Développement agricole, MM. Pavlopoulos et Bassiakos, sur les mesures prises en Grèce pour faire face au virus de la grippe aviaire.


"Tout ce qui est humainement possible a été fait depuis des mois", a notamment précisé M. Kaklamanis se referant au plan national d'action contre la grippe aviaire ainsi qu'au projet "Perseas", ajoutant que ces projets ont été soumis à l'UE et seront remis a jour.

Dans l'après-midi, la commission du ministère de la Sante devait visiter les services compétents de l'aéroport national "Eleftherios Venizelos" qui constitue la seule porte d'entrée aérienne en provenance de la Turquie en Grèce pour y donner les instructions nécessaires et y contrôler les mesures qui sont prises, alors que des mesures et des contrôles analogues sont appliquées depuis l'Evros jusque dans chaque petite île.

M. Kaklamanis a en outre indiqué qu'une réunion extraordinaire des ministres de la Santé se tiendra les 17 et 18 janvier en Chine, a laquelle participeront également des représentants des ministères des AE, pour mettre en place une mobilisation au niveau mondial.

De son côté, le porte-parole du gouvernement, Theodore Roussopoulos, évoquant la réunion tenue au Palais Maximou a mis l'accent sur l'existence d'une coordination des ministères compétents en Grèce mais également au niveau de l'UE et présenté une affiche qui sera collée dans tous les postes frontières du pays, ainsi qu'un document qui devra être distribue aux frontières avec la Turquie et les autres pays des Balkans.

Par ailleurs, tous les services des douanes du pays ont reçu des instructions précises quant aux contrôles qui doivent être effectues en ce qui concerne les importations de produits de viande animale de pays tiers, ainsi que pour toutes catégories de volailles.

Enfin, des réunions et des contrôles sont effectués partout dans le pays et dans les îles de Samos et de Rhodes (proches de la Turquie), de même qu'à Ioannina, Larissa et Alexandroupolis.

Le président de Synaspismos (opposition, gauche radicale), Alecos Alavanos, a demandé l'intervention dans les medias radio-télévisuels des ministres chargés de la prévention de l'expansion en Grèce de la grippe aviaire, afin qu'ils rassurent, si tel est le cas, les consommateurs grecs, compte tenu que le climat d'inquiétude prévalant aura incontestablement des effets négatifs sur les producteurs de volailles en Epire (la principale source de revenus dans cette région) et en Attique également.

M. Alavanos, qui a rencontre jeudi la présidence de la Fédération nationale des Associations d'agronomes professionnels, déclare vouloir presser en outre les autorités grecques à Bruxelles pour que l'UE soutienne les efforts de la Turquie, où ce problème apparemment n'a pas été pris en considération à temps et de manière efficace.

Pour leur part, les députés du PASOK (opposition, socialiste), membres de la section Santé du parti, ont demandé jeudi que le ministre compétent, Nikitas Kaklamanis, informe la commission parlementaire des mesure prises très précisément pour protéger la Grèce d'une épidémie de grippe aviaire, apparemment non satisfaits des déclarations du ministre faite la veille à l'issue de la réunion au Palais Maximou.

Par lettre adressée au président de la commission des Affaires sociales du Parlement, les députés du principal parti de l'opposition expriment leur inquiétude sur l'expansion dans le monde de ce virus grippal, demandant ainsi d'être informes sur la stratégie prévue exactement par la Grèce pour y faire face.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire