Anagnostakis emporte le silence dans l'autre monde

anagnostakis

Le poète grec Manolis Anagnostakis est décédé jeudi dans un hôpital d'Athènes à l'âge de 80 ans. Né en 1925, Manolis Anagnostakis a commencé sa carrière comme écrivain avec des publications dans les revues "Xekinima" (1944) et "Kritiki" (1959-1961), tout en exerçant parallèlement la médecine à Thessalonique. Il avait choisi de ne rien écrire ces dernières années.


Il s'impose définitivement comme poète majeur de son époque avec la publication à partir de 1945 de séries de poèmes intitulées "Epoque 1,2 et 3" et, en 1975, il fait paraître une anthologie contenant un choix de poèmes (1945-1972). La "Cible" est une de ses dernières réalisations poétiques.

Manolis Anagnostakis était également connu pour son engagement politique, notamment pendant l'occupation nazie dans les organisations de résistance du Parti communiste de Grèce (KKE). Il est emprisonné pour ses activités politiques de 1948 à 1951, alors qu'en 1949 un tribunal militaire d'exception le condamne même à mort.

Son oeuvre est traduite en anglais, en français, en allemand et en italien.

Depuis 15 ans, Manolis Anagnostakis n'avait rien publié, déclarant que "je n'écrirai rien sur le paysage étrange de notre époque, j'ai termine mon oeuvre. Je choisis le silence".

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...