Nikos Aliagas remet le Prix des Editeurs 2005 de la nouvelle

Fabrice Rotrou et NIkos Aliagas encadrant l'éditrice d'Hubert Prolongeau

Comment ne pas vous parler du Prix des éditeurs, même si une rubrique littéraire n'a pas encore fait sa place sur iNFO-GRECE, alors que c'était notre ami Nikos Aliagas qui le remettait au lauréat en tant que président du Jury. C'était jeudi dernier à Paris. Le Prix des éditeurs récompense chaque année, depuis 2002, le talent d'un auteur de nouvelles. A cette occasion nous faisons aussi le point sur quelques parutions grecques de la quinzaine dans l'édition française.

Le choix du Jury 2005 composé de Karina Hocine (Jean-Claude Lattès), Christian Séranot (Le Serpent à Plumes), Juliette Joste (Flammarion), Gilles Cohen-Solal (Héloise d'Ormesson) et préside par Nikos Aliagas, présentateur de l'émission "Ca donne envie" sur LCI, s'est porté sur le recueil "Doubles faces" d'Hubert  Prolongeau – édité chez Belfond.

Les autres recueils sélectionnés étaient "Vous avez le droit d'être de mauvaise humeur mais prévenez les autres" de Céline Robinet (Au Diable Vauvert), "La neige gelée ne permettait que de tous petits pas" de Christian Garcin (Verdier), "Souvenirs d'un homme tranquille" de Marc Kober (A contrario) et "Cette fille est dangereuse" de Sylvie Granotier (Albin Michel).

Les délibérations ont été vives et très littéraires. Rapidement deux recueils ont émergé âprement défendus par le jury, pour finalement une quasi-unanimité s'établisse autour des nouvelles d'Hubert Prolongeau qui dissèque l'humanité sous son plus mauvais jour, mais peut-être aussi le plus réaliste.

Le lauréat, représenté par son éditrice, s'est vu remettre le Prix des Editeurs – un montant équivalent au millésime de l'année, soit 2005 euros - par Nikos Aliagas au cours d'un cocktail donné le soir même au café-restaurant qui porte le même nom que le prix.

Cela n'a pas grand rapport avec l'actualité grecque, mais d'autres raisons concourent pour que cet événement figure dans les rubriques d'iNFO-GRECE. Outre le fait que iNFO-GRECE n'ayant toujours pas de locaux pour accueillir ses amis et lecteurs, a fait du café-restaurant mentionné, le QG de ses rende-vous professionnels, et pas seulement ; puis, iNFO-GRECE étant réalisé en français, devrait-on se justifier de s'intéresser à la littérature française ?

Last, but not the least (oups!!!), le coorganisateur du Prix, n'est autre que les Editions Altredit, éditeur qui a un certain nombre d'auteurs grecs dans son catalogue, comme Alexandros Adamopoulos, Soti Triantafyllou, Alexis Stamatis, Vassilis Vassilikos, Athanase Chimonas, Athina Kakouri… Les derniers publiés en ce début d'été, ceux de deux de nos amis : "Le Greco et le Grand inquisiteur" de Babis Plaïtakis, dont on avait déjà présenté sur iNFO-GRECE l'édition grecque, sort cette fois en traduction française, et un livre de photographies sur "Mykonos-Milos-Santorin" dans la collection "De l'Europe et des îles" de Yannis Vlamos, auteur aussi la photo du présent article.

Enfin, profitons pour signaler la sortie cette semaine d'un autre ouvrage qui nous est cher, et sur lequel nous reviendrons plus longuement à l'occasion d'un prochain article, celui de Lycourgos Angelopoulos, protopsalte à l'Eglise Sainte-Irène à Athènes et un des meilleurs spécialistes de la musique byzantine, "Les voix de Byzance", une autobiographie établie avec la collaboration d'un de ses élèves, Frédéric Tavernier, aux éditions Desclée de Brouwer. L'ouvrage est accompagné d'un CD donnant à entendre des moments clefs du rituel byzantin.

i-GR

Notes complémentaires: 

Dans la Boutique:
- Babis Plaitakis, Le Greco et le Grand inquisiteur
- Yannis Vlamos, Mykonos-Milos-Santorin
-
Lycourgos Angelopoulos, Les voix de Byzance

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...