Un maître de la chanson grecque s'en est allé : Grigoris Bithikotsis s'est tu

bithikotsis

Le chanteur grec, Grigoris Bithikotsis, l'un des plus grands noms de la chanson populaire, s'est éteint jeudi à l'age de 83 ans après une hospitalisation de plusieurs mois à l'hôpital d'Athènes "Ygeia". Le "barde" de la chanson populaire était né le 11 décembre 1922 dans un quartier populaire de Peristeri. Durant un demi-siècle, il avait servi avec maestria le rebetiko et la musique populaire, prétant sa voix unique aux plus grands compositeurs.

Huitième enfant d'une famille pauvre, il se passionne très tôt pour la musique, et c'est au cours des années, lorsqu'il est ouvrier-plombier, qu'il apprend à jouer de la guitare. Sa rencontre en 1959 avec Mikis Theodorakis dans l'île-prison de Makronissos et son interprétation de "L'Epitaphe" de Yannis Ritsos est incontestablement un tournant dans la vie de Bithikotsis, mais aussi pour la chanson populaire grecque.

Bithikotsis, une voix rare profonde et colorée, chantera les "Rebetika" de Markos Vamvakaris, Vassilis Tsitsanis, Georges Mitsakis, Giannis Papaioannou et Akis Panou.

En janvier 2003, le Président de la République, Costis Stephanopoulos, décora Grigoris Bithikotsis de la Légion d'honneur et de la Médaille d'or de la ville d'Athènes. "Il est un musicien de valeur qui a su exprimer le malheur et le bonheur, la douleur et la peine du peuple grec", avait dit alors M. Stephanopoulos.

La classe politique a adressé ses condoléances à la famille, le Premier ministre, Costas Caramanlis, relevant que "G. Bithikotsis est une pièce importante dans l'histoire moderne grecque. Sa voix unique, qui arrivait à marier les oeuvres des plus grands poètes grecs avec la musique magique de Theodorakis et Hadzidakis ne cessera jamais d'accompagner les joies et les peines, les espoirs et les moments amers de notre peuple. Son oeuvre restera à jamais immortelle dans les cœurs des Grecs".

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire