Christodoulos : Je ne démissionnerai pas !

christodoulos preche

Mis en cause par le Patriarcat orthodoxe de Jérusalem, SS Eirinaios, l'archevêque d'Athènes et primat de Grèce, Mgr Christodoulos a affirmé dimanche dans le cadre de son sermon dominical qu'"il n'a aucunement l'intention de démissionner, ni de se taire" tout en invitant les fidèles à ne pas abandonner l'Eglise et soulignant que le peuple grec est un des plus croyants d'Europe.

 

Le Patriarcat de Jérusalem, dans un communiqué publie samedi, avait entre autres confirmé "la véracité" des déclarations faites le 23 février 2005 par le métropolite de Nazareth, Kyriakos et le porte-parole du Patriarcat à Athènes, Evanghelos Mavraganis, par lesquelles ils confirment que "Apostolos Vavylis avait été envoyé à Jérusalem par l'archevêque d'Athènes et primat de Grèce, Mgr Christodoulos", ajoutant que "Vavylis s'y trouvait [à Jérusalem] en tant que Apostolos Fokas et non en tant que Vavylis ainsi qu'il en a été fait mention ultérieurement".

Le communique qui est signé par le secrétaire en chef du Patriarcat de Jérusalem, publié samedi en fin de matinée souligne également que "la question importante n'est pas qui a envoyé ou recommande Vavylis mais de ramener le plus rapidement possible la paix au sein de l'Eglise" et "c'est pourquoi le Patriarcat de Jérusalem interrompt tout dialogue public sur cette question", dans une volonté d'éviter toute déclaration "pouvant créer la confusion entre les affaires ecclésiastiques et les questions nationales et qui peuvent aisément provoquer des problèmes irréparables".

Samedi, Mgr Christodoulos, en réponse aux déclarations du Patriarcat de Jérusalem, avait souligné que "les conditions extrêmement dangereuses dans lesquelles évoluent les questions afférentes au Patriarcat de Jérusalem et leur importance nationale imposent de faire preuve de sang-froid et de responsabilité avant que l'Orthodoxie et l'Hellénisme soient placés devant une situation très douloureuse. Le coût pour la patrie serait très lourd et c'est pourquoi je préfère, face à ce nouveau défi, garder consciemment le silence même si je devais être traité injustement".

Mgr Christodoulos a reçu le soutien du métropolite de Thessalonique, Anthimos, qui a invité, de son côté, "les fidèles à prendre leurs décisions et à soutenir l'Eglise qui est attaquée".

Entre temps, un proche de Christodoulos, le métropolite de Thessaliotis, Theoklitos, devrait mardi présenter sa démission devant la réunion de l'assemblée des prélats du Saint Synode après son implication dans l'affaire de l'archimandrite Iacovos Yossakis, accusé d'être mêlé à une affaire de trafic d'antiquités à Cythère.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...