L'archevêque d'Amérique, Mgr Dimitrios, rencontre Colin Powell

L'archevêque orthodoxe d'Amérique, Mgr Dimitrios, ainsi qu'une délégation de la communauté grecque américaine, ont transmis respectivement au secrétaire d'Etat américain, Colin Powell et au secrétaire d'Etat adjoint, Mark Grossman, le mécontentement de la communauté grecque américaine et de la Grèce au sujet de la récente décision des Etats-Unis de reconnaître unilatéralement la FYROM sous l'appellation de "République de Macédoine".


A l'issue de cette rencontre, Mgr Dimitrios a fait part de son optimisme quant à l'évolution positive de la question de l'appellation de la FYROM soulignant que "les Etats Unis ont conscience des difficultés et de la douleur provoquées en Grèce par la décision du gouvernement Bush" et assure avoir reçu la promesse que les USA oeuvreront pour la recherche d'un règlement final et afin de "surmonter" le problème. Mgr Dimitrios a également estimé qu'il existe des "perspectives positives" en ce qui concerne un règlement définitif de cette question.

De son côté, M. Grossman a assuré l'archevêque d'Amérique et la délégation de la communauté grecque américaine de la décision de Washington de participer activement aux efforts déployés par les Nations unies pour la recherche d'une solution acceptée mutuellement dans le cadre des concertations entre la Grèce et la FYROM et d'user de son influence pour trouver un règlement le plus rapidement possible à la question.

Le suspense demeure donc pour savoir qui de la Grèce ou de la FYROM sera le dindon de la farce, puisque si les Américains se dédisent aussi facilement qu'ils ont reconnu la FYROM sous son nom constitutionnel… ce pourrait être une bonne affaire pour les Grecs, mais une chose est certaine, c'est que Powell, par qui le mal est arrivé, avait déjà remis sa démission lors de cette rencontre.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire